Maman en peine: forum sur la dépression post partum et le babyblues

Ce forum a pour but d'informer et d'aider les mères (et les pères) en souffrance avec leur enfant (dépression post-partum). C'est un sujet peu connu et il est important que les femmes qui en souffrent se rendent compte qu'elles ne sont pas les seules.
 
AccueilPortailCalendrierMembresS'enregistrerRechercherFAQConnexion

Partagez | 
 

 A mon tour de raconter mon vécu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi3050
P'tite chenille
P'tite chenille
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 31
Localisation : Canada

MessageSujet: A mon tour de raconter mon vécu   Ven 27 Juil - 0:58

Alors voilà, le 9 mai 2011 j'ai accouché, sans épidurale (j'en suis fière), d'une magnifique petit fille après 48heures de travail et une grossesse parfaite (parfait pour moi, mais pas pour mes amies: l'une d'entre elle a fait 2 fausse-couche et une autre son bébé était mort-né, cela m'a fait beaucoup de peine) . Quand même, tout allait bien au début. Je voulais tout faire, les couches lavables, m'occuper de mon jardin, de mes plates-bandes, allaiter, on continuait les rénovations de notre maison. On est allé voir de la famille a toute les fin de semaines durant les 5 semaines de congé de paternité de mon mari. J'étais tellement excité de tout ce bonheur que j'étais toujours sur l'adrénaline et j'avais de la misère a m'endormir. Mais tout allait si bien, j'étais aux anges avec ma poupée d'amour!

Puis voilà, No au retour au travail de mon mari,je me suis mise a pleurer pour un rien, a me facher contre mon conjoint aussi. Un matin, il est arrivé du boulot (il travaille de nuit) et je lui ai dit que je croyais faire une dépression. Nous sommes allés voir mon employeur et lui avons demandé le numéro du groupe de soutien psychologie remboursé par l'employeur. J'ai tout de suite pris rendez-vous mais ils n'avaient pas de place après une semaine. Puis finalement j'ai demandé a mon mari de me conduire aux urgences, nous y sommes allés 3-4 fois mais a chaque fois je changeais d'idée et je lui disais que j'allais attendre mon rendez-vous. Puis cette nuit la, pendant qu'il travaillait, j'ai appellé le 911 (l'urgence au Canada), j'avais l'impression qu'il y avait des gens chez moi qui m'espionnaient, je croyais qu'il viendraient m'aider, mais il n'y avait personne. Je ne sais pas pourquoi, j'ai téléphoner avec mon cellulaire, la téléphoniste a trouvé sa étrange, sa a du lui sonné une cloche.

Alors les polices, pompiers et ambulanciers sont arrivés a tour de role, puis les ambulanciers m'ont apporté, moi et ma fille, aux urgences. Là-bas on a prévenu mon conjoint qui est venu me trouver (nous travaillons tout les 2 a l'hopital). Ils ont apporté ma fille au service de pédiatrie le temps que mon mari puisse se faire remplacer. Moi, ils m'ont donné du valium, ils m'ont dit qu'il fallait que j'attende le lendemain pour voir le psychiatre alors ils m'ont garder pour la nuit aux urgences. Mais moi je ne dormais pas, je n'arrêtais pas de me lever, (c'était le début de ma psychose) de dire que je voulais m'en aller et que j'étais venu pour rien. Alors on m'a finalement enfermé dans une pièce ou il n'y avait qu'un lit et une toilette, même pas de couverture, j'ai passée la nuit a cogné a la porte mais personne n'est venu, ce fut une nuit assez traumatisante pour moi, je me sentais comme dans les films, une malade enfermée toute seule!

Le lendemain j'ai vu la psychiatre, puis on m'a envoyé en milieu sécurisé en psychiatrie. C'est un endroit ou il y a plusieurs chambre qui peuvent se verouiller, les chambre contiennent seulement un lit, même les stores sont intégré dans les vitres des fenêtres pour ne pas que l'on se pende avec les cordes. Il y a une petite toilette pour chaque 2 chambres et aussi un bain séparé et barré, il faut demander la permission pour y aller. il y a une mini salle avec des tables et des chaises vissées au plancher. On est séparé du poste des infirmier par une vitre et une porte sous-clé: en gros, j'étais encore embarrée! Ils nous amènent a manger avec des ustensiles en plastiques et repartent avec les canettes vide et les boissons chaudes pour ne pas qu'on se blèsse. Alors rendue la je me suis mise a pleurer, puis on ma trouvé une chambre ou je pouvais dormir avec mon conjoint et mon bébé,en périnatalité, j'y ai passé une autre nuit ou je me réveillais tout le temps, soit pour faire boire le bébé (qui dormait pourtant) soit pour m'en aller. Je me suis bien rendue compte que sa n'allait pas, alors le lendemain on m'a retourné en psychiatrie.

Ils ont dit a mon mari de donner des biberons au bébé et on m'a donné des médicaments tres forts. Troisième nuit ou je me suis réveillée à plusieurs reprise, je pensais que les infirmiers dérèglaient l'horloge pour que l'on reste couché plus longtemps. La j'ai un peu déraillé durant quelque jour. Je sais qu'une fois je voulais m'enfuir de ce milieu sécurisé, mais simplement pour aller a la caféteria car je croyais qu'on m'y remettrais un prix ( le prix de quoi je ne sais pas, je délirais!).Mais les médecins et infirmières n'ont pas du tout aimer mon insistance a vouloir sortir du milieu sécurisé! On m'a interdit a partir de la et pour tout le temps de mon hospitalisation de sortir sans du personnel médical ou mon conjoint. J'étais étourdie, je n'avais plus la notion du temps, j'avais de la difficulté a me concentré etc...

Puis une semaine plus tard on m'a transferré dans une autre parti de la psychiatrie. La il y avait 2 salons communautaires avec jeux de société et télévision. Une salle a manger commune, ou l'on avait de VRAIS ustensiles et ou les tables et chaises n'étaient pas vissés sur le plancher. J'y suis resté une autre semaine (donc 2 semaine a l'hosto jusqu'a maintenant). Pendant tout ce temps, on m'a donné des antipsychotique dont l'abilify a la fin, dont mon psychiatre n'arrêtait pas d'augmenté la dose.Je suis retourné a la maison finalement.

Et tenez vous bien, c'est LA que mon enfer a commencé (et oui je n'avais encore rien vu!). Mon conjoint est retourné travaillé mais ma belle-soeur est venue m'aider. Mon état s'est mis a empiré, je ne controlais pas bien mes mains, j'étais étourdie, je ne fesais que rester coucher au sous-sol, me lever pour manger, et pleurer. Pleurer, comme j'ai pleuré!

Alors après 2 semaines a la maison (je suis retourné a l'urgence un fois mais on m'a renvoyé chez moi), j'ai revu mon psychiatre qui m'a réadmis en psychiatrie. Il était temps car je commençais a avoir des idées suicidaires!

Alors ensuite suivirent 6 semaines d'hopitalisation, on a diminué tranquillement l'abilify et on m'a donné des antidépresseurs. Durant ces 6 semaines, je voyais ma fille environ 30 minutes par jour. Mon conjoint a été en arrêt de travail et ma mère, qui reste a 1h30 de chez moi est venue l'aider a s'occuper de la petite. 6 semaines ou je pleurais énormément, je m'ennuyais tellement de mon bébé.

Puis je suis finalement sortie définitivement en septembre. Mais c'est mon conjoint qui s'occupait surtout de la petite. J'ai commencé a me sentir guérit en janvier 2012. Mon conjoint a repris le travail le 1er février.

Maintenant sa va mieux, je viens de voir mon psychiatre, il a diminué un de mes 2 antidépresseurs et transfert mon dossier a mon médecin de famille, c'est elle qui fera le suivit maintenant. Il m'a dit que je serais probablement en sevrage de médicament jusqu'en mars 2013 ( le temps de diminuer l'abilify (anti-psychotique) le celexa et le wellbutrin, 2 antidépresseurs).

J'en reviens pas comment c'est long! Moi qui croyais être sevrée a l'automne!

Je veux d'autres enfants c'est sur, mais j'ai peur!

Désolée, très long témoignage, mais on a si rarement la chance d'en parler! [IMG]http://smileys.



Revenir en haut Aller en bas
nounousse
Admin
Admin
avatar

Messages : 1183
Date d'inscription : 29/07/2011
Age : 29
Localisation : vittel

MessageSujet: Re: A mon tour de raconter mon vécu   Ven 27 Juil - 7:42

coucou ,

Tout d'abord felicitation pour ton accouchement naturel, je sais pas comment ta fais , mais plein de mérite pour ca, ..
quelle horreur pour tes amies, ..
Les couches lavables moi aussi j'avais tout prevu j'ai commencé mais je faisais tout tout le temps et du jour au lendemain je n'ai plus rien fait
5 semaines de congé pat ? c'est bien ca, ..
dirons nous que pour toi l'histoire a très bien commencé,

je pense que tu as bien fais d'appeler le 911, mais avant cette fameuse nuit, voyais tu des choses ? imaginais tu des choses ? tu arrivais a t'occuper de ta fille ?

d'accord vous travailler au même endroit tout les 2 ? tu fais quoi toi comme boulot ?

effectivement la nuit a du être attroce ma pauvre ..

tu reveillais alors ton enfant pour le faire boire ?

l'abilifys j'en ai pris aussi car je delirai aussi ..
c'est puissant comme médocs

tu couchais au sous sol ? et pendant ce temps tu voyais ta fille quand même ? ton chéri ta epauler ?

les idées suicidaires aussi je l'ai eu et je l'ai ai vue aussi .. c'est fou comme notre tête peut nous jouer des sales tours

j'imagine l'horreur de ton histoire , tu ne voyais même pas grandir ta fille, franchement comme je te plains

tu as bien de venir parler ici, on est la pour t'ecouter, et te soutenir,
maintenant a tu repris le travail ? le psy au final ta diagnostiqué quoi ?
ont t'il trouver la cause de tout ca, avant cette grosses avait tu deja eu des idée etrange ?

en tout cas n'hesite pas a venir nous parlé de tout de rien dans différent post on est la ..
Revenir en haut Aller en bas
Coeur d'amour
Admin
Admin
avatar

Messages : 1159
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 31
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: A mon tour de raconter mon vécu   Ven 27 Juil - 19:21

Je t'ai lu, je te répondrais plus précisement demain sache qu'içi tu peux parler comme bon te semble. On te soutient Razz

_________________
Une maman est semblable à une rose qui ne se fane jamais. flower
Revenir en haut Aller en bas
http://mamanenpeine.forumsactifs.com
mimi3050
P'tite chenille
P'tite chenille
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 31
Localisation : Canada

MessageSujet: Re: A mon tour de raconter mon vécu   Ven 27 Juil - 23:53

Bonjour Nounousse! Avant cette nuit comme je disais je pleurais et me fachait souvent, mais aussi je ne me faisais pas confiance, j'avais peur de ne pas être une bonne mère, de ne pas bien m'occuper de ma fille.

Nous travaillons tous les 2 au laboratoire de l'hopital, c'est nous qui faisons les prises de sang.

Non en temps normal je ne réveillais pas ma fille, mais cette nuit la, je me réveillais en pensant l'avoir entendue pleurer.

Oui les 2 semaines entre les 2 hospitalisation je me couchais au sous-sol le jour pour ne pas me faire réveiller par les pleures du bébé, c'est mon conjoint et ma belle-soeur qui en ont pris soin pendant ce temps.

Mon conjoint a été TRÈS présent tous ce temps, lors de ma 2 e hospitalisation il venait souvent me voir 3 fois par jour a raison d'environ 45 minutes par visite. Une fois il apportait la petite, et les 2 autres fois ma mère s'en occupait pendant qu'il venait me trouver.

J'ai repris le travail a la fin de mon congé de maternité, en mai dernier, et ça va bien, le retour n'a pas été trop difficile.

On m'a diagnostiqué une ''dépression psychotique post-partum'' Mais je crois que la trop grosse dose d'abilify ne m'a pas aidé du tout, c'est a cause de sa que j'avais de la difficulté a controler mes mains. En plus, la dépression est dans les effets secondaires de ce médicament.....

Merci a toi et coeur d'amour de me lire Smile
Revenir en haut Aller en bas
coco
Star
Star


Messages : 701
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 45

MessageSujet: Re: A mon tour de raconter mon vécu   Dim 29 Juil - 18:53

bonjour Mimi ,

Excuse moi d ene pas parler dans ton post mais tout simplement parce que je n'ai pas eu ni de psychose, ni d'hallucination, ou syndrome puerperal (je crois qu'on dit ca) aussi je ne me permets pas de poster car je n'ai eu que la DPP "normale" Very Happy on va dire, bon aussi avec envie de mourir, et tout ce qui va avec mais je te lis et t'assure aussi la bienvenue ici Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
nounousse
Admin
Admin
avatar

Messages : 1183
Date d'inscription : 29/07/2011
Age : 29
Localisation : vittel

MessageSujet: Re: A mon tour de raconter mon vécu   Lun 30 Juil - 8:50

coucou mimi

Tes peurs je l'ai connais j'avais peur d'empoisonner ma fille avec un baby cook car j'hesitais entre deux recettes, pff

ah d'accord travaille intéressant je dois dire

moi c'est mon copain et ma mère qui ont pris le relais
pendant mon absence pour s'occuper de mon bébé

c'est génial que ton chéri est pris si soin de toi, il ta comprise je suppose et ta épaulé c'est genial

c'est normal, tu peux poster partout , nous parler de tout , on est la ..



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A mon tour de raconter mon vécu   

Revenir en haut Aller en bas
 
A mon tour de raconter mon vécu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Tour Hassan et son Histoire
» Tour du Roc. Granville (50).
» Mon (futur) tour de Normandie à vélo
» Tour de lit dangereux pour les nouveaux nés?
» Régionales 2ème tour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maman en peine: forum sur la dépression post partum et le babyblues :: Dépression, babyblues... :: Vécu-
Sauter vers: